Qui sommes nous ?

Le cabinet Actif Patrimoine combine indépendance et expérience au service de votre patrimoine.

Adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine depuis 2003 et fort de notre expérience de conseil au profit de personnes physiques et de personnes morales depuis 1991, je vous permets d’accéder à des produits performants et rares, réservés aux professionnels de la gestion de fortune. Notre objectif principal : trouver ensemble les solutions les plus adaptées à votre situation.

Ce cabinet à taille humaine privilégie le conseil et la proximité, ce qui permet d’avoir une approche personnalisée et une réactivité optimale pour vous accompagner dans la réalisation de vos projets.

Nous travaillons en synergie avec d’autres cabinets indépendants de la région Bretagne Pays de Loire, (groupe AFICO) afin d’assurer un plus grand partage de nos compétences.

Nous vous assurons, conformément à notre charte déontologique, d’agir avec loyauté, compétence et discrétion, pour satisfaire au mieux vos intérêts.

Merci de la confiance que vous nous renouvelez, toujours plus nombreux.

Philippe BEDUNEAU, Gérant.

Actualités

Le calendrier de déclaration des revenus 2018 est connu !

Le gouvernement a communiqué les dates limites de déclaration des revenus 2018.


Un nouveau produit d’épargne pour financer les entreprises françaises est en préparation

Selon le ministre de l’Économie et des Finances, les Français pourront d’ici quelques mois investir leur épargne dans des PME et ETI françaises en manque de financement.


Conclusion d’un bail commercial : pas sans l’accord du nu-propriétaire !

Lorsque la propriété d’un local est démembrée, l’usufruitier ne peut pas, sans l’accord du nu-propriétaire, conclure ou renouveler un bail commercial portant sur ce local, ni même signer un avenant au contrat de bail.


Assurance-emprunteur : une proposition de loi pour renforcer le droit de résiliation

Pour améliorer l’information des consommateurs sur la procédure de résiliation de l’assurance-emprunteur, une proposition de loi prévoit notamment d’imposer aux banques d’informer chaque année les emprunteurs de la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt.